Zenina (Djelfa, Algeria)

Il y a très longtemps, bien avant la naissance du Prophète Mohammed, vivait dans la région une femme appelée Zenina. Elle était très riche et de grande famille. Privée de son époux et trop fière pour en prendre un autre, elle ne vivait que pour son fils unique qu'elle aimait beaucoup.

En ces temps lointains, les batailles étaient fréquentes et Zenina ne répugnait pas à partager les périls de son fils. C'est ainsi qu'elle le vit tomber au cours d'un combat où tous les siens furent écrasés sous le nombre de leurs adversaires. Elle se jeta alors au milieu des vainqueurs pour les supplier de ne pas achever son fils et, chose inouïe pour l'époque, les guerriers se laissèrent toucher par son courage et par ses larmes.

Elle emporta son fils à demi-mort chargé sur ses épaules. Elle marcha longtemps, bien longtemps et arriva auprès d'une belle source.

L'endroit était si retiré que personne ne pouvait l'y gêner. Elle s'établit au haut d'une butte rocheuse et s'y construisit un gourbi pour y soigner son fils blessé. Peu à peu, des fugitifs échappés au massacre et d'autres pauvres gens sans abri vinrent s'installer près d'elle, tant et si bien que le petit sommet se couvrit d'un embryon de village.

Mais le blessé, malgré tous les soins de sa mère, finit par mourir. Elle l'enterra à l'entrée de l'agglomération afin d'avoir toujours près d'elle cette tombe qu'elle ne pouvait se résigner à quitter. Le village continua à se développer, ses habitants l'entourèrent de remparts et proclamèrent Zenina leur reine.

Des Romains vinrent ensuite s'installer près de là, et un de leurs officiers épousa la reine Zenina. Il s'appelait Serdoun nom qui est resté pour désigner la montagne voisine.

Certains prétendent que Zenina était fille du roi de Demmed.

La ville de Zenina s'appelle désormais El-Idrissia (du nom du Chahid Omar Idriss)

 

 

 

                                Copyright © 2000, 2006 -B.S.K - Djelfa.Org -All Rights Reserved